Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

Interview du coordinateur du projet gestion durable des terres au Mali


Interview du coordinateur du projet gestion durable des terres au Mali. Interview réalisée lors des ateliers régional de formation sur la documentation et la dissémination des bonnes pratiques de gestion durable des ressources naturelles, cotonou, 9-12 novembre 2015. Réalisé par Dankoulou.A du CILSS

L’atelier régional de formation sur la documentation et la dissémination des bonnes pratiques de gestion durable des ressources naturelles acquises dans la mise en oeuvre des projets SAWAP s’est ouvert ce 9 novembre 2015 à Cotonou sous la présidence du capitaine Lokossou Achille Orphée, représentant le Directeur Général des Eaux et Forêts du Bénin. C’est par des remerciements à l’endroit du Bénin pour la facilitation de cet atelier que M.Sibiri Jean Ouédraogo, expert à l’Institut du Sahel du CILSS, a souhaité la bienvenue à tous les participants présents. Il a également tenu à leur signifier toute sa reconnaissance pour leur présence.

Capitaine Lokossou quant à lui au nom du Directeur Général des Eaux et Forêts, a souhaité la bienvenue et un agréable séjour aux participants venus des 12 pays SAWAP. Il a rappelé le contexte qui prévaut à savoir les défis environnementaux qui se dressent aux pays et face auxquels le CILSS, l’OSS, l’UICN PACO accompagnés des partenaires techniques et financiers se sont engagés à combattre aux côtés des pays en leur prodiguant des services opérationnels dans le cadre du SAWAP.

Cet atelier a pour objectif principal le renforcement de capacités des projets pays SAWAP en matière d’identification et documentation des bonnes pratiques générées pour la diffusion en vue d’améliorer l’impact de leurs actions dans la zone d’intervention du SAWAP. Il sera également l’occasion pour les experts des projets SAWAP de s’accorder sur le concept de bonnes pratiques: définitions, processus de collecte, traitement et diffusion…, échanger les expériences en terme d’outils de partage des bonnes pratiques, découvrir le potentiel des outils de communication notamment les médias sociaux et outils collaboratifs dans la diffusion de ces bonnes pratiques.

Ce sont une vingtaine de participants, experts en communication et chargés des bonnes pratiques, des pays SAWAP (Burkina Faso, Bénin, Ethiopie, Ghana, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, Tchad, Sénégal, Soudan, Togo), des institutions de mise en oeuvre du BRICKS qui durant 4 jours partageront leurs expériences et renforceront leurs capacités en matière de bonnes pratiques et communication




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.