Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

Bonnes pratiques de résilience en Afrique de l’Ouest et au Sahel


BP resilienceCapitaliser c’est aller chercher l’information et la partager auprès de ceux qui en ont besoin.

En l’occurrence, l’objectif de la capitalisation des bonnes pratiques de résilience en Afrique de l’Ouest initiée par la Cellule Technique AGIR et réalisée par le consortium Jade Productions/ Inter-réseaux était d’aller chercher l’information sur les pratiques résilientes auprès des populations qui les mettent en oeuvre pour les partager auprès des acteurs qui ne les connaissaient pas.

La ligne éditoriale des divers supports de capitalisation est « une pratique, un individu, un terroir ». Qu’il s’agisse de la brochure de bonnes pratiques, des capsules témoignages ou du film broadcast ainsi que de la stratégie de diffusion et de ce présent document ; les populations vulnérables, et principalement les paysans, ont la parole ou sont la principale cible des actions préconisées.

Les concepts de résilience et de bonnes pratiques ont fait l’objet d’une analyse par le consortium issue des diverses données collectées sur le terrain auprès des acteurs, ruraux et innovants, au Mali, Niger, Burkina Faso et Togo.




2 thoughts on “Bonnes pratiques de résilience en Afrique de l’Ouest et au Sahel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.