Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

Visite d’une délégation de l’IGAD au CILSS


750Photo-de-famille-CILSS_IGADDans le cadre des relations d’amitié et de coopération entre le CILSS et l’Autorité intergouvernementale pour le développement en Afrique de l’Est(IGAD), une mission de ladite institution visite le Sahel, du 20 au 28 juillet 2017.

La délégation conduite par Dr Dereje Tadesse Wakjira, Coordonnateur RPLRP et Camlus Ouma Omogo, Directeur CEWARN (système d’alerte précoce) a été reçue au CILSS, le vendredi 21 juillet 2017.

Le Secrétaire exécutif du CILSS, Dr Djimé Adoum, a ouvert la séance en remerciant les personnes présentes et rappelant l’historique de la collaboration qui lie le CILSS à l’IGAD.

Le CILSS et l’IGAD ont signé en 2013, un mémorandum visant à concrétiser la coopération entre les deux institutions dans leurs domaines de compétence, notamment la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la lutte contre la désertification et la maitrise de l’eau.

Aux yeux du Dr Djimé Adoum, cette visite vient matérialiser la qualité des relations entre le CILSS et l’IGAD et constitue un gage du renforcement de la coopération entre les deux Institutions.

Dr Djime Adoum a exprimé la satisfaction du CILSS de recevoir la délégation de l’IGAD et de s’enrichir mutuellement, au regard de la riche expérience des deux Institutions.

En 2016, le Secrétaire Exécutif avait conduit une mission CILSS/PRAPS auprès de l’IGAD.

La délégation de l’IGAD a salué l’excellence des actions entreprises par le CILSS ainsi que le leadership dont il fait preuve.

Les responsables du CILSS et de l’IDAG ont réaffirmé leur volonté de raffermir les liens entre les deux Institutions et de travailler à transférer les savoir-faire de chaque zone.

Au cours de cette séance de travail, la délégation de l’IGAD a eu droit à une brève présentation du CILSS, du PRAPS et du PASSHA.

La visite sahélienne de l’IGAD ouvre la voie à une revitalisation du protocole de 2013, renforcera l’alliance et la coopération Sud/Sud existantes et permettra de fédérer les actions pour une meilleure sécurité alimentaire des populations de la Corne de l’Afrique et du Sahel et leur bien-être.

En effet, ces deux régions ont en commun des niveaux d’insécurité alimentaire élevés ainsi que des sécheresses récurrentes avec comme principales conséquences : pauvreté et vulnérabilité accrues des populations.

Une soirée de socialisation a été offerte par le CILSS à la délégation de l’IGAD, au Grand Calao, à la périphérie Sud de la capitale.

L’Autorité intergouvernementale pour le développement en Afrique de l’Est (IGAD) a été créée en 1996 pour remplacer l’Autorité intergouvernementale sur la sécheresse et le développement de 1986.

Les pays membres de l’IGAD sont: Djibouti, l’Ethiopie, l’Erythrée, le Kenya, la Somalie, le Soudan du Sud, le Soudan et l’Ouganda.

Le siège de l’IGAD est à Djibouti.