Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

Deuxième évaluation externe de la Charte pour la prévention et la gestion des crises alimentaires


Dans la région du Sahel, les gouvernements, les organisations régionales et les bailleurs de fonds ont réalisé des investissements en vue d’établir des systèmes d’alerte précoce et pour améliorer la gouvernance de la sécurité alimentaire.

C’est dans cet état d’esprit que le Réseau de Prévention des Crises Alimentaires (RPCA), les pays membres du Comité Permanent Inter-États de Lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS) et les donateurs membres du Club du Sahel se sont réunis pour se pencher sur ces questions et ont adopté en 1990 la Charte de l’aide alimentaire. En raison de l’insécurité alimentaire sévissant dans la région, il a été convenu de réviser et de mettre à jour cette Charte. Cet exercice a abouti à la Charte pour la prévention et la gestion des crises alimentaires au Sahel et en Afrique de l’Ouest qui a été adoptée au début de l’année 2012 par les Chefs d’Etat de la CEDEAO ainsi que ceux de la Mauritanie et du Tchad.

La Charte est un document détaillé et ambitieux qui décline un ensemble de responsabilités et de recommandations claires et acceptées sur les principaux secteurs. Elle comprend des engagements spécifiques destinés à tous ceux qui sont impliqués dans la prévention et la gestion des crises alimentaires, et reconnaît le rôle que doit jouer chaque signataire afin d’aboutir aux réformes systémiques jugées nécessaires

Termes de l’atelier d’orientation 8-9 Novembre

Ordre du jour atelier Dakar 8-9 Novembre