Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

2ème session de formation des équipes PRAPS/Niger sur les outils de la sensibilité et prévention des conflits (SPC) en zone pastorale


La 2ème session de formation des équipes PRAPS/Niger sur les outils de la sensibilité et prévention des conflits (SPC) en zone pastorale a commencé ce matin à Niamey. Elle regroupe une trentaine de participants composée des chefs d’antenne régionale du PRAPS, des assistants suivi/évaluation,  des experts de l’unité de coordination du projet, des représentants du P2RS/Niger…

Sans-titre-2La mission a rendu une visite de courtoisie au Secrétaire Général du Ministère Agriculture /Elevage M. Diamoitou G Boukari.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Conseiller Technique du Ministre d’Etat de l’agriculture et de l’élevage, en présence du Secrétaire Permanent du Code rural, du Coordonnateur national du PRAPS et du coordonnateur du Programme d’actions sociales (PAC 3).

Pendant cinq jours, les participants se familiariseront avec les outils au cours d’exposés, de discussions et d’une visite de terrain au cours de laquelle les outils seront appliqués pour une bonne appropriation

Ainsi, depuis avril 2016, le PASSHA-CILSS est entré dans sa phase active et a atteint son premier objectif de court terme  « développer une boite à outils permettant d’assurer qu’une intervention (projet, programme, etc.) en zone pastorale sahélienne prenne en compte la sensibilité aux conflits et renforce la stabilité/cohésion sociale durant ses phases de planification, d’exécution et d’évaluation ». La boite à outils a été développée de manière simple et progressive en concertation avec les équipes PRAPS-pays formées sur son utilisation de novembre 2016 à nos jours. Depuis,  la boite est testée dans les activités du PRAPS. La boite comporte les outils suivants :

  • la liste de vérification « check-list »,
  • la matrice d’analyse du contexte et des acteurs,
  • les référentiels techniques
  • le module sur la communication participative.

Un document intitulé « Guide Pratique sur la SPC en zone pastorale sub saharienne » consultable en ligne.

En 2016, l’ensemble des cadres de terrain en charge de la mise en œuvre des activités du PRAPS ont été formés sur cet outil durant 3 jours,  de même que les cadres chargés des sauvegardes environnementales et sociales du PRAPS et du RPLRP  rassemblés à Dakar durant une semaine en décembre 2016 et en octobre 2017.

Ces formations ont permis d’améliorer la boite à outils. Son contenu a été stabilisé lors de la réunion technique du 23 au 28 avril 2017, dans la région Rhône Alpes Auvergne (France) qui a regroupé les experts spécialistes des conflits du PASSHA auprès du CILSS et de l’IGAD, ainsi que le coordinateur PASSHA de la Banque Mondiale. C’est cette version qui a été approuvée par le Groupe Technique Consultatif (GTC) du PASSHA-CILSS lors de  l’atelier tenu à Koudougou (Burkina Faso) du 30 mai au 1er juin 2017.

Par ailleurs, sur la base des éléments de cette boite à outils, le GTC a validé une liste d’indicateurs permettant de suivre le niveau d’adoption de l’approche SPC par le PRAPS.

Le processus d’amplification de la maitrise des outils SPC par les équipes PRAPS-pays prend fin ainsi au Niger. Courant décembre 2017, ces formations seront achevées successivement avec les OP /OSC travaillant sur le pastoralisme,  l’équipe de l’Unité Régionale de Coordination (URC,  les experts en suivi-évaluation du CILSS et des projets similaires mis en œuvre par le CILSS.