Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

Les délégués des Etats et les experts en conclave pour la 25ème Réunion du CRPS à Niamey


Copie-de-DSC_1501

La salle de conférence du Centre régional Agrhymet (CRA) a abrité le 02 février dernier, la cérémonie d’ouverture de la 25ème Réunion du Comité régional de programmation et de suivi (CRPS).

Ce conclave statutaire du CILSS a pour objectif ,d’examiner et d’analyser de manière critique le bilan et le programme d’activités du système du CILSS, mais aussi à proposer au Conseil des Ministres les mesures correctives appropriées de nature à le rendre plus performant et plus crédible auprès de ses Etats membres et Partenaires.

Présidée par Le Ministre Coordonnateur du CILSS, Dr Nango Dembélé, la cérémonie d’ouverture du CRPS a été marquée par quatre allocutions.

Intervenant en premier lieu, le Secrétaire général adjoint du Ministère de l’agriculture et de l’élevage, Iliassou Boubacar Goubé (représentant le Ministre de tutelle, Albadé Abouba) a salué la forte mobilisation des pays pour ces instances.

Il a rappelé l’engagement de son pays à jouer sa partition, pour la réussite desdites instances dont la tenue honore le Niger et son peuple.

Le Secrétaire exécutif du CILSS, Dr Djimé Adoum a évoqué la situation d’une des régions l »es plus vulnérables du monde face au changement et à la variabilité climatique, dans un contexte de prédominance de son économie par une agriculture dépendante à 97% de la pluviométrie et contribuant cependant à plus de 25% de son PIB. ».

Faisant le constat que les Instances de Niamey se tiennent dans un climat apaisé après la zone de turbulences qu’a traversé l’institution en 2016, grâce à l’apport inestimable et la confiance des partenaires.

Dr Djimé Adoum a à juste titre, souhaité que ces appuis multiformes perdurent, afin « de relever ensemble, relever les principaux challenges du CILSS, afin de maintenir intacts, les espoirs et la confiance placés en elle, par les populations sahéliennes ».

La représentante du Chef de file des Partenaires techniques et financiers, Carell Laurent (USAID) a réitéré la poursuite de la coopération au regard des résultats obtenus. Elle a DSC_1486notamment salué « l’efficacité du système d’alerte précoce installé par le CILSS dans la région qui permet une réaction à temps pour répondre aux cas de crises ou d’insuffisance fourragère et alimentaire ».

Elle a également encouragé le CILSS à poursuivre son processus de réforme, afin d’améliorer sa performance et surtout, de restaurer sa crédibilité et maintenir la confiance de ses partenaires.

Dans son adresse, le Ministre-Coordonnateur du CILSS, Dr Nango Dembélé a salué les fortes réalisations ces dernières années du CILSS dans les domaines de la sécurité alimentaire, de la maîtrise de l’eau, de l’accès au marché, de la lutte contre la désertification et le changement climatique au Sahel et en Afrique de l’Ouest, pour le bien-être de nos populations.

Avec l »es projets et programmes déjà en cours au CILSS, et ceux à venir qui augurent des lendemains meilleurs avec de nouvelles initiatives», le Ministre-Coordonnateur s’est voulu rassurant quant à l’avenir de l’Institution commune.

Il n’pas manqué de remercier les partenaires techniques et financiers, qui accompagnent le CILSS depuis plusieurs décennies à travers des appuis multiformes dans la mise en œuvre de projets et programmes structurants au bénéfice de la région.

Il a plaidé en faveur du financement durable et stable de l’Institution, car, 88% de son financement reste tributaire des Partenaires techniques et financiers.

La tenue duCRPS donne le top-départ des activités des Instances 2018 de l’Institution, dont le clou sera la 18ème Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement, le 07 février.