Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

Bienvenue, Welcome, Barka da Zoua, Wa Koubeini, Marhaba, aux Instances statutaires Niamey 2018


photo_president_issoufou_mahamadou_nigersmall

Mot du Président de la République du Niger

Au moment où je m’apprête à prendre les rênes de notre Institution commune qu’est le CILSS, à l’issue de la 18ème Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement qui se tient à Niamey, je voudrais rendre un hommage mérité à mon frère et ami SEM Ibrahim Boubacar Keïta, Président de la République du Mali et Président en exercice sortant du CILSS, pour son leadership clairvoyant et compétent durant ses deux années de mandat.

Le CILSS, qui a aujourd’hui 45 ans, est l’un des plus vieux instruments de coopération technique et de solidarité interafricaine, né le 12 septembre 1973, par la volonté des Présidents Aboubakar Sangoulé LAMIZANA de l’ancienne Haute Volta, Moussa TRAORE du Mali, Moktar OULD DADDAH de la République Islamique de Mauritanie, Hamani DIORI du Niger, Léopold Sédar SENGHOR du Sénégal et Ngarta TOMBALBAYE du Tchad. Ces pères fondateurs, avaient très tôt compris que l’ampleur et la gravité de la sécheresse exceptionnelle qui sévissait à l’époque dans la zone soudano-sahélienne, nécessitait une lutte conjointe contre ce fléau majeur et ses effets.

Le CILSS a certes traversé des années difficiles, mais je me réjouis de constater qu’il a, depuis deux ans, amorcé sa renaissance. Des chantiers en cours, comme celui de sa réforme institutionnelle et organisationnelle, ou celui de la transformation des systèmes de production agricole, que nou
s porterons au cours de notre mandat, me rassurent sur notre capacité à le renforcer davantage et à assurer son financement durable au bénéfice de nos vaillantes populations.

Les nombreuses menaces et mutations connues par notre espace commun que constitue le Sahel et l’Afrique de l’Ouest, à savoir : (i) la variabilité et le changement climatiques, ponctués par des phénomènes extrêmes (inondations, sécheresses, érosion, feux de brousse), et (ii) les perturbations des systèmes de productions agro-sylvo-pastorales, nous imposent plus que jamais à adopter les meilleures pratiques de préservation de nos moyens d’existence.

A cela s’ajoute le contexte d’insécurité qui accroit les déterminants de la pauvreté.

Cette situation peu reluisante appelle à notre engagement et notre soutien indéfectible à notre institution commune. C’est le lieu de saluer ici le leadership du management et le dévouement éprouvé du personnel du CILSS.

Je ne manque pas de saluer et de remercier nos partenaires techniques et financiers, qui accompagnent le CILSS depuis plusieurs décennies à travers des appuis multiformes dans la mise en œuvre de projets et programmes structurants au bénéfice de notre région.

Le Niger, son Gouvernement et toute sa population accueillent avec joie ces instances statutaires ordinaires du CILSS et souhaitent un séjour des plus agréables à tous au bord du fleuve Niger.

Bienvenue, Welcome, Barka da Zoua, Wa Koubeini, Marhaba

 


Logo-Niamey-2018webbig

Les Instances statutaires du CILSS, se tiendront du 02 au 07 février 2018 à Niamey, au Niger

02 et 04 février 2018 : 25ème Réunion du CRPS

5 février 2018 : 53ème Session du Conseil des Ministres du CILSS

7 février 2018 : 18ème Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement


Ressources documentaires (agenda, documents de travail, visuels, etc.) :