Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

Les partenaires du CILSS font le point des projets et programmes à Lomé


IMG_20180316_092201

Lomé abrite depuis ce vendredi la 7èmeréunion du comité régional de pilotage conjoint (CRP7) des projets et programmes du Comité permanent Inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS).

Cette rencontre qui rassemble le CILSS ainsi que ses partenaires techniques et financiers, vise à passer en revue la mise en œuvre des recommandations du CRP6 de façon cohérente d’une part et d’autre part pour définir si possible de nouvelles orientations en vue d’améliorer la performance des projets et programmes en cours.

Au cours de cette session, trois (03) projets seront présentés et discutés. Il s’agit du projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS) financé par la Banque mondiale ; le programme de renforcement de résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS) financé par la Banque africaine de développement ; et le projet d’appui au renforcement du dispositif d’information sur la sécurité alimentaire, la lutte antiacridienne et la gestion des pesticides (PARDISA/LA/GP) financé par l’UEMOA.

Par ailleurs, les projets DOAG financé par l’USAIG et le P2RIAS/BID seront présentés à titre d’information.

Selon Alain Sy Traoré, représentant du commissaire de l’agriculture et de l’environnement de la commission de la CEDEAO, le CRP est un moment de partage et d’orientation autour des projets mis en œuvre par le CILSS. Il a remercié les différents partenaires financiers pour leur accompagnement pour la sécurité alimentaire en Afrique de l’ouest.

Ibrahim Lumumba IDI-ISSA, Secrétaire exécutif adjoint du CILSS a appelé les acteurs du CRP à renouveler leurs efforts au service de la sécurité alimentaire en Afrique de l’ouest.

Une préoccupation que Mme Alima Ouattara, représentante des partenaires financiers dit avoir bien noté en réitérant au CILSS son engagement à œuvrer ensemble pour faire de l’institution une réalité dans la sous-région.IMG_20180316_092251

Les travaux du CRP vont durer deux jours et regroupe plusieurs partenaires techniques et financiers tels que l’Union Européenne, l’Agence française de développement, la BAD, la Banque mondiale, l’USAID, la CEDEAO, l’UEMOA, la BID, etc.

Créé le 12 septembre 1973 à la suite des grandes sécheresses qui ont frappé le Sahel dans les années 70, le CILSS a pour mission de promouvoir la sécurité alimentaire et lutter contre les effets de la sécheresse et de la désertification, pour un nouvel équilibre écologique au Sahel. Il regroupe treize (13) États membres qui sont: Bénin, Burkina Faso, Cap Vert, Côte d’ivoire, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad et Togo.

  Source : Anderson AKUE – ecovisionafrik.com