Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

Le CILSS participe à l’atelier de réflexion sur la nouvelle stratégie globale de sécurité alimentaire de l’USAID pour l’Afrique de l’ouest


Le Gouvernement américain a décidé de donner une suite à sa politique globale d’aide à la sécurité alimentaire «Feed the Furure » (FtF), appelée Stratégie mondiale de sécurité alimentaire (GFSS – Global Food Security Strategy). Dans le cadre de la déclinaison de cette stratégie au niveau régional, l’USAID West Africa organise du 30 mai au 1er juin 2018 à Accra/GHANA un atelier d’échanges et de reflexion.

Y prennent part,  outre le CILSS, certains partenaires stratégiques de l’USAID dont une équipe de l’USAID/Washington, les missions bilatérales USAID des cinq pays de concentration de la GFSS (Niger, Mali, Sénégal, Nigéria et Ghana).

feed-future2Cette nouvelle stratégie met l’accent sur le rôle crucial des programmes régionaux dans l’expansion du commerce, le renforcement de la gestion des risques et l’amélioration de l’accès à des aliments sains et nutritifs. Les programmes régionaux et les institutions régionales qu’ils soutiennent sont particulièrement importants pour aider à atteindre les objectifs nationaux de réduction de la faim, de la malnutrition, de la pauvreté et de renforcement de la résilience.

Les menaces à la sécurité alimentaire, y compris les ravageurs, les maladies et les contaminants, ainsi que les impacts du changement climatique, nécessitent une coordination au-delà des frontières d’un seul pays. Une intégration régionale accrue ouvre et élargit les marchés, ce qui offre une plus grande possibilité de commerce et d’investissement, y compris ceux venant des entreprises américaines.

Le GFSS a fixé des objectifs ambitieux mais réalisables pour les pays cibles (Niger, Mali, Sénégal, Nigéria et Ghana) en matière de réduction de la pauvreté, de retard de croissance et de résilience. Ce nouveau programme s’engage à l’atteinte de ces objectifs spécifiques à chaque pays grâce à des approches intégrées et systémiques qui sont mises en œuvre par des programmes bilatéraux (au niveau des pays) et régionaux. Des complémentarités entre les programmes bilatéraux et régionaux sont déjà présentes et les programmes bilatéraux et régionaux devraient continuer à chercher à renforcer cette complémentarité et cette synergie.

Le CILSS en tant que partenaire majeur de l’USAID et institution régionale clé, leader de la promotion de la croissance agricole, de la résilience, de la sécurité alimentaire et de la nutrition au Sahel et en Afrique de l’Ouest est invité à jouer un rôle important dans ces assises en vue de partager son expérience, ses orientations et sa vision qui rentrent en droite ligne de son mandat régional qui est de « s’investir dans la recherche de la sécurité alimentaire et dans la lutte contre les effets de la sécheresse et de la désertification, pour un nouvel équilibre écologique au Sahel».