Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

Les membres du CONACILSS en conclave pour améliorer la contribution et la visibilité du CILSS au Bénin


 

Nécessité de rendre opérationnel le comité national du CILSS pour améliorer la contribution et positionnement du Bénin

Une première depuis 2012

Cotonou(AFRIPERF-Press), jeudi 14 juin 2018

En tant que démembrement national du Comité inter Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS), le Comité national du CILSS (CONACILSS) au Bénin se concerte depuis ce jeudi 14 juin 2018 à Cotonou, pour réfléchir à l’amélioration de la contribution et du positionnement du pays au sein de l’institution régionale.

Pendant trois jours, des représentants de ministères sectoriels, d’institutions spécialisées ou de recherche, d’acteurs non étatiques et de partenaires technique ; travailleront à rendre plus opérationnel le CONACILSS au Bénin, comme « cadre dynamique d’échanges ».

Les participants échangeront pour « une parfaite connaissance du CILSS et un rayonnement de son comité national » au Bénin. Les travaux porteront essentiellement sur l’organisation et le fonctionnement du CILSS, les diverses thématiques relatives aux domaines d’intervention du CILSS,  des réflexions profondes sur comment accroître tant la visibilité du CILSS au Bénin que la représentativité du Bénin au sein de l’institution régionale, les contraintes à lever pour améliorer la crédibilité et la représentativité du Bénin au sein du CILSS.

Depuis son adhésion en 2012, le Bénin ne s’est jamais acquitté de ses cotisations pour le fonctionnement du CILSS. Il s’agira donc, a-t-on précisé, de proposer des solutions durables pour permettre au pays de faire face à ses engagements.

conacilss-benin2

Pour bien appréhender les enjeux et les questions prioritaires et émergentes de l’agenda 2030 du CILSS, plusieurs questions feront l’objet de communications thématiques introductives aux travaux de groupe. C’est notamment le cas du changement et des perturbations climatiques, de l’occupation et de l’utilisation des terres en Afrique de l’Ouest, ainsi que l’approche territoriale de développement agricole et les implications pour la sécurité alimentaire et nutritionnel.

A l’ouverture des travaux, le Secrétaire général adjoint du ministère béninois de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP), M. Innocent Togla, représentant le ministre, a rappelé  les principales missions du CILSS. Il a fait un bref historique des interventions du CILSS au Bénin depuis son adhésion en 2012. Le Bénin, a-t-il renchéri, bénéficie du CILSS et de ses partenaires des appuis en matière d’infrastructures socioéconomiques, d’assistance financière et technique, de formation et de renforcement de capacité sur les axes d’intervention du CILSS.

Pour le Secrétaire permanent du CONACILSS au Bénin, Dr Evariste Gounou, également Chef Cellule Technique de Suivi et d’Appui à la Gestion de la Sécurité Alimentaire (CT-SAGSA) a insisté sur la nécessité de réflexions approfondies pour accroître la visibilité du CILSS au Bénin et la représentativité du Bénin au sein du CILSS.

BETA/CONACILSS-Bénin/Econews/AFRIPERF

Lire l’article sur l’atelier CONACILSS Bénin 14 juin 2rticle atelier CONACILSS Bénin 14 juin 2018