Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

Atelier de lancement et d’appui au renforcement du Système d’Alerte Précoce (SAP) en Guinée 


Conakry abrite depuis ce 27 novembre 2018, l’atelier de lancement et d’appui au renforcement du système d’Alerte Précoce (SAP) en Guinée.
Cette rencontre se tient du 27 au 29 novembre 2018 et  rassemble une quarantaine de participants venus de structures techniques nationales et régionales du domaine rural, des membres des dispositifs constitutifs du SAP à l’instar de la cellule d’analyse cadre harmonisé, des groupes techniques HEA et GTP,  des projets ou organisations impliqués dans le suivi de la sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi que des partenaires clés tels que le CILSS, la FAO, le PAM…
IMG-20181127-WA0026
Elle a pour objectif d’appuyer l’opérationnalisation du Système d’Alerte Précoce (SAP) de la Guinée nouvellement créé, afin qu’il soit capable de fournir des informations utiles à temps pour une meilleure prise de décision et ainsi anticiper la survenue d’éventuelles crises alimentaires dans le pays.
En effet, les SAP sont mis en place dans le cadre du renforcement du dispositif régional de veille sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l’Ouest et permettent d’alerter les Gouvernements et leurs partenaires, les bailleurs de fonds sur l’imminence de crises alimentaires et nutritionnelles (surtout dans le contexte des sécheresses récurrentes), les aidant à atténuer les impacts négatifs sur les populations. Ils constituent donc un outil d’aide à la décision crucial pour les pays de l’espace CILSS-UEMOA-CEDEAO. C’est dans ce contexte que le CILSS appuie l’ensemble des Etats membres  à la création et à l’animation de ces dispositifs.
La cérémonie d’ouverture de cet atelier crucial a été placée sous la présidence de Mme Camara Mariame, Ministre de l’Agriculture de la Guinée en présence de son homologue M.Patrick Millimono, Ministre de l’Elevage.
IMG-20181127-WA0024-1
Le Secrétaire Exécutif adjoint du CILSS, dans son allocution de bienvenue, a tenu à rappeler l’historique de la création du SAP en Guinée depuis 2015, date à laquelle une feuille de route consensuelle avait été élaborée avec l’ensemble des acteurs pour le processus de mise en place du SAP Guinée. S’en est suivies différentes étapes avec pour finalité la ferme décision du gouvernement guinéen d’opérationnaliser ce processus à travers une décision portant mise en place du SAP en Guinée. Fort de ce constat et saluant l’engagement des autorités guinéennes et des différents acteurs, le Secrétaire Exécutif adjoint a néanmoins rappelé les défis encore présents entre autres l’actualisation de la feuille de route et une grande complémentarité du SAP et des organes de sécurité alimentaire existant.
Mme Camara Mariame, Ministre de l’agriculture de la Guinée, a quant à elle, rappelé la pléthore d’outils de gestion de la sécurité alimentaire mis en place depuis l’adhésion de la Guinée au CILSS en 2011 : Groupe de Travail Pluridisciplinaire, Enquêtes agricoles et de vulnérabilité, Système d’Informations sur les marchés, cadre national ECOAGRIS, Analyse de l’économie des ménages (HEA)… Elle a par ailleurs remercié le CILSS et les Partenaires pour leur accompagnement. Ses propos ont également été l’occasion de transmettre aux participants les défis auxquels fait face la Guinée en terme de sécurité alimentaire entre autres la réalisation d’infrastructures de stockage alimentaire de proximité, le développement de stocks alimentaires stratégiques nationaux, l’articulation avec la réserve régionale RESOGEST ou encore le recours à l’aide internationale au besoin.
Elle a ainsi exhorté l’ensemble des participants à de la persévérance pour hisser la Guinée à la catégorie des pays du niveau 1 à savoir les pays dotés de SAP opérationnels.
Trois jours durant, les réflexions seront donc menées  sur le diagnostic sur les systèmes d’informations existants sur la sécurité alimentaire en Guinée et l’opérationnalisation du SAP en Guinée.