Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

Le PARIIS reçoit les encouragements du Ministre Malien, Adama Sangaré


A la faveur de la tenue à Bamako(17-21 juin 2019) de l’Atelier technique régional consacré aux outils de planification et de rapportage du Projet d’appui Régional à l’Initiative pour l’Irrigation au Sahel (PARIIS), les participants ont été honorés par la visite du Ministre-Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Agriculture, chargé de l’Aménagement et de l’Equipement rural, Adama Sangaré.

Accompagné du SP/ CONACILSS du Mali, Mamoudou Kéita, le Ministre Adama Sangaré a réitéré ses encouragements aux équipes régionales et pays du PARIIS et à inciter à plus d’engagement pour la réussite du projet.

Pour le Ministre, le projet PARIIS répond aux critères d’intégration régionale et  contribuera spécifiquement à trois défis régionaux: une utilisation plus efficace et productive des ressources en eau peu abondantes; l’accroissement de la sécurité alimentaire; et le partage des connaissances afin d’améliorer la viabilité et exploiter le potentiel d’augmentation de l’irrigation dans le Sahel

Le-Ministre-Adama-Sangaré-rappelle-les-enjeux-du-PARIISopt

A l’instar des autres pays sahélien, la maitrise de l’eau pour le développement de l’irrigation constitue une des priorités majeures pour le Gouvernement du Mali. Aussi, a-t-il rappelé que le pays dispose de grands périmètres irrigués, de nombreuses infrastructures hydro-agricoles et d’une longue tradition de la pratique de l’irrigation.

Il a souhaité que le Mali puisse occuper une place de choix dans l’approvisionnement en denrées alimentaires pour les populations du Sahel.

Il est relevé que le PARIIS-Mali s’inscrit en droite ligne de la politique du projet de société de 2019-2023 du Président de la République  son Excellence Ibrahim Boubacar KEITA qui consiste à améliorer le niveau des aménagements hydro-agricoles avec une prévision estimée à 70 000 ha à aménager.

Au Mali, le PARIIS s’inscrit dans le cadre Unique de Référence, il s’agit du cadre de Relance Economique et Développement Durable (CREED). Il est aussi en conformité avec la vision stratégique (2019-2023) du Chef de l’Etat du Mali, Son Excellence Ibrahim Boubacar Keita. C’est-à-dire « mieux produire pour une alimentation saine et assurer une sécurité alimentaire durable ».

Le projet en question au Mali, est mis en œuvre par l’Agence d’Aménagement des Terres et de fourniture de l’Eau d’irrigation (ATI).

L’atelier technique régional est consacré aux  outils de planification (WBS, PTPA, PTBA) et de rapportage (rapport semestriel) qui ont été élaborés  afin de rendre opérationnels les manuels d’exécution du projet et le manuel de suivi-évaluation.

Cet atelier régional vise à préparer la stabilisation, puis  la validation des différents outils (canevas et contenus notamment du WBS, PTPA, PTBA, rapport semestriel) par les différentes parties prenantes (UGP, CILSS, Banque mondiale) et permettra également d’accompagner la mise en œuvre du suivi-évaluation dans les pays et d’outiller les UGP pour la  révision des PTBA et l’élaboration des rapports semestriels. L’atelier regroupe l’équipe de la Coordination du CILSS/PARIIS,  tous les experts S&E de tous les UGP avec une représentation de chacun des différents spécialistes.