Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

PARIIS/CILSS : Début des missions conjointes d’appui de la Banque mondiale, au CILSS et dans les six pays


 

La Banque mondiale organise du  07  au 25 octobre 2019, des missions d’appui à la mise en œuvre du Projet d’appui régional à l’initiative pour l’irrigation au Sahel (PARIIS), au CILSS et dans les six pays du PARIIS (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad, Sénégal).

Le-Secrétaire-exécutif-du-CILSS-à-l'ouverture-des-travaux

Sous la présidence effective du Secrétaire exécutif du CILSS, Dr Djimé Adoum, la mission a démarré ses travaux par le CILSS, le lundi 07  octobre 2019 à Palace Hôtel..

La mission au CILSS est conduite par Pierrick Fraval (Spécialiste principal en gestion des ressources en eau), Chargé du projet au niveau régional.

Les objectifs de la mission au CILSS sont, entre autres, de :

  • apprécier l’avancement dans le recrutement des acteurs clé intervenant en appui aux pays (Partenaires stratégiques, Pool d’experts) et définir les voies et moyens pour accélérer leur mobilisation ;
  • apprécier les actions conduites par le CILSS au titre de la satisfaction des clauses légales datées (CLD) ;
  • formuler un avis et des recommandations quant aux activités du semestre écoulé, avec un accent sur les services aux pays, le suivi-évaluation, la gestion du projet et la construction du dispositif de connaissances sur l’irrigation et l’eau au Sahel ;
  • passer en revue et valider les orientations pour la planification de l’année

Dans son message, Dr Djimé Adoum a rappelé l’historique du PARIIS et l’importance du projet autant pour le CILSS, la Banque mondiale et les populations sahéliennes.

Tout en exprimant ses remerciements pour le travail abattu, il exhorté l’équipe  du projet, à redoubler d’ardeur afin d’aboutir à des résultats tangibles.

Pierrick Fraval et Benjamin Billard de la Banque mondiale Les  missions seront  ponctuées par un Atelier régional de synthèse (Wrap-up)  à N’Djamena (Tchad), du 29 au 30 octobre 2019 et la tenue du deuxième Comité Technique Régional (CTR), du 31 octobre au 01 novembre 2019.

Le PARIIS représente environ 89 millions d’habitants,  5,2 millions de km2 (soit 18% du continent africain), un espace où les terres irriguées représentent  moins de 5% des terres agricoles avec 64% de la population qui pratique l’agriculture.

Approuvé par le Conseil d’administration de la Banque mondiale en décembre 2017 et lancé officiellement en novembre 2018, le PARIIS  est le premier projet opérationnel de l’Initiative pour l’irrigation au Sahel (2iS)  et vise à répondre aux besoins concrets d’investissements des Etats, et assurer au niveau régional la qualité, l‘harmonisation et la replicabilité des solutions d’irrigation identifiées et mises en œuvre dans les Etats.