Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

Le CILSS participe à la Conférence du ReSAKSS sur le thème « Egalité des genres en Afrique rurale : des engagements aux résultats »


IMG_20191111_151924optLe CILSS a participé du 11 au 13 novembre 2019, à la Conférence annuelle du Système régional d’analyse stratégique et la gestion des connaissances (ReSAKSS), qui s’est tenue à l’hôtel Sarakawa à Lomé au Togo . La  Conférence annuelle 2019, organisée par l’Institut International de Recherche sur les Politiques Alimentaires (IFPRI) en partenariat avec la Commission de l’Union Africaine, s’est penchée sur le rapport  sur les tendances et les perspectives de l’économie africaine (ATOR) publié par le Système régional d’analyse stratégique et de gestion des connaissances (ReSAKSS).

Ce rapport intitulé « Egalité des genres en Afrique rurale : des engagements aux résultats » rassemble les différents résultats de la recherche nécessaires pour faire progresser l’égalité des genres sur le continent africain et pour réaliser les objectifs d’élimination de la faim et de renforcement de la résilience fixés dans la Déclaration de Malabo de 2014. La cérémonie d’ouverture de cette rencontre a été présidée par le ministre togolais de l’Agriculture, de la Production Animale et Halieutique, M. Noel Koutéra Bataka.

Le Secrétaire exécutif du CILSS, Dr Djimé ADOUM, a eu le privilège de modérer le panel de haut niveau lors de la session plénière sur le thème central de la conférence. Il a d’entrée de jeu, affirmé que les femmes représentent 30 à 80% des actifs dans l’agriculture en Afrique au Sud du Sahara et que leur autonomisation est essentielle non seulement au bien-être des personnes, des familles et des communautés rurales, mais également à la productivité économique générale.
Le ministre en charge de l’Agriculture du Togo, SEM Noël Koutéra Bataka,  panéliste, a souligné l’importance de l’égalité des genres et le rôle des femmes dans la production,  la commercialisation et la transformation des produits agricoles, avant d’jouter que l’accès limité aux crédits, aux soins de santé et à l’éducation font partie des nombreux défis auxquels elles sont confrontées.

IMG_20191111_165836optIMG_20191111_172246opt

Il convient de noter, qu’en marge de la Conférence, le Secrétaire Exécutif a, au cours d’un petit déjeuner de travail, échangé avec Dr Ousmane Badiane,  Directeur Afrique à l’IFPRI et El Hadj Adama Toure, Lead Agricultural Economist de la Banque mondiale, autour de la création d’une Coalition ambitieuse du Grand Sahel, allant des îles du Cabo Verde à la Somalie, dont les contours sont entrain d’être façonnés au niveau des différentes parties prenantes, pour la résilience des populations africaines.

https://conference.resakss.org/fr/category/resouces-2019-fr/