Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

Atelier de mise en place d’un Comité national de veille citoyenne et parlementaire sur l’application de la charte PREGEC au Mali


Une Charte pour prévenir et mieux gérer les crises alimentaires

Grand Hôtel,
Bamako, 3-4 février 2020

Charte-MaliEn réponse aux grandes sécheresses au Sahel, la région s’est dotée en 1990 d’une Charte pour améliorer la coordination et l’efficacité de l’aide alimentaire. Ce code de bonne conduite a révolutionné la façon de travailler entre pays bénéficiaires et partenaires. Il a notamment contribué à réduire l’aide alimentaire en nature qui perturbait l’économie alimentaire locale. Soumise à révision entre 2007 et 2011 à travers un processus participatif et inclusif, la Charte révisée a été rebaptisée « Charte pour la prévention et la gestion des crises alimentaires » (Charte PREGEC). Elle s’attaque aux causes structurelles des crises alimentaires. Elle couvre les 17 pays de la région du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest et intègre de nouveaux acteurs tels que des ONG ou le secteur privé. La Charte PREGEC est un code de bonne conduite qui décline les responsabilités et engagements des acteurs impliqués dans la prévention et la gestion des crises alimentaires. Les engagements portent notamment sur le renforcement des systèmes d’information, des plateformes de dialogue, de coordination et cohérence des interventions et les instruments de prévention et de réponse. Les deux premières évaluations de la Charte PREGEC ont révélé sa faible connaissance par les parties prenantes censées l’appliquer. Cette situation se traduit par les réponses peu efficaces aux crises alimentaires et nutritionnelles. C’est ainsi que la seconde évaluation a recommandé d’intensifier la domestication de la Charte à travers des comités nationaux de veille citoyenne et parlementaire sur le respect de ses principes et des engagements

Projet d’ordre du jour – Ateleir Charte PREGEC

Plus d’information sur : http://www.food-security.net/agenda/atelier-de-travail-la-charte-pregec-au-mali/