Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

Visite de SEM Wolfram VETTER, nouvel Ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union Européenne au Burkina Faso


 

SEM Wolfram VETTER, nouvel Ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union Européenne auprès du Burkina Faso, a été reçu en audience le vendredi 14 février 2020 par le Secrétaire Exécutif du CILSS, Dr Djimé ADOUM, entouré pour la circonstance de ses principaux collaborateurs
.

Los de cette visite de courtoisie et aussi de prise de contact les deux personnalités ont réaffirmé leur engagement et celui des plus hautes autorités du CILSS et européennes à renforcer encore davantage et à pérenniser la collaboration et les liens séculaires entre les deux institutions.

Après une présentation succincte du CILSS et de ses activités, SEM Wolfram VETTER, s’est dit émerveillé par la diversité des services que le CILSS rend à ses Etats membres et le portefeuille de projets et programmes mis en œuvre par l’institution au bénéfice des populations sahéliennes et ouest africaines. Il a réitéré son engagement à soutenir le CILSS dans sa noble mission et à exhorté l’institution à intégrer et à s’engager davantage dans  la résolution des défis sécuritaires qui assaillent la région sahélienne, impactant considérablement la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle des populations.

IMG_20200214_093248opt IMG_20200214_103053opt

Dr Djimé ADOUM, à son tour, a magnifié l’excellence des relations qui existent entre son institution et l’UE depuis plusieurs décennies. Il a tenu a rassuré l’Ambassadeur sur le bon déroulement du processus de la réforme institutionnelle engagée au sein du CILSS, pour lui permettre de s’adapter en vue de relever les défis de la région sahélienne et ouest africaine et même au-delà.

SEM Wolfram VETTER est de nationalité allemande. Il est Docteur en Sciences politiques, histoire et droit public. Le nouvel Ambassadeur est fonctionnaire européen et a occupé de nombreuses fonctions entre autre Ambassadeur et Chef de Délégation de l’UE au Burundi en 2016.

L’Union Européenne est l’un des partenaires privilégiés du CILSS et le premier en termes de volume de financement. Elle intervient dans de nombreux projets structurants dans les domaines de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, de l’environnement et du changement climatique et du pastoralisme. Elle apporte également un appui institutionnel considérable à l’institution, notamment dans le processus de réforme en cours.