Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

Renforcement de la coopération entre le CILSS et l’Agence Française de Développement (AFD)


ico_afd-2

Le Directeur Régional Grand Sahel de l’Agence Française de Développement (AFD), M. Phillipe CHEDANNE a effectué une visite de travail le mardi 24 février 2021 au Secrétariat Exécutif du CILSS. Il était accompagné de M. Houcine DAHMANE, Conseiller de Coopération Régionale pour l’Afrique de l’Ouest à l’Ambassade  de France au Burkina Faso.

Le Secrétaire Exécutif du CILSS, Dr Abdoulaye MOHAMADOU a souhaité la bienvenue à la délégation et a loué le partenariat fructueux et de longue date entre la France et le CILSS. Il a évoqué les domaines de coopération majeurs, notamment la sécurité alimentaire et nutritionnelle avec un focus sur les marchés céréaliers, le Réseau de Prévention des Crises Alimentaires (RPCA), dont la France est membre, l’appui aux politiques publiques dans le domaine de la nutrition et le pastoralisme. Le Secrétaire Exécutif du CILSS, tout en rappelant les défis qui se posent à son institution et à la région Sahel et Afrique de l’Ouest, a sollicité l’appui de l’AFD pour que son institution puisse jouer pleinement son rôle de porteur d’initiatives novatrices au profit de ses Etats membres.

 

 

 

ico_afd-1

M. Philippe CHEDANNE, à son tour, a félicité le Secrétaire Exécutif et son adjoint, Dr Paul OUEDRAOGO pour leur nomination par les instances statutaires du CILSS. Il a magnifié les acquis et le rôle du CILSS dans la formulation des politiques et stratégies et la mise en œuvre de projets et programmes d’intérêt dans ses domaines de compétences. Il a encouragé le CILSS à s’investir davantage dans la réalisation d’études prospectives et contextuelles dans les domaines tels que le pastoralisme, le changement climatique et la sécurité alimentaire et nutritionnelle pour éclairer les prises de décision en matière de planification stratégique et à impliquer davantage les organisations paysannes faitières et les autres opérateurs qui évoluent dans le secteur du développement rural. Il a exprimé son souhait pour la mise en œuvre d’une seconde phase du projet « Elevages et pastoralisme intégrés et sécurisés en Afrique de l’Ouest » (PEPISAO) en vue de consolider les acquis et a réitéré son engagement à appuyer le CILSS dans la production et la valorisation des connaissances. Le prochain comité régional de pilotage sera l’occasion de faire le point.

Enfin, il a réitéré la disponibilité de l’AFD régionale et la coopération française à examiner toute initiative soumise par le CILSS.