Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

Bulletin d’information sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle – N° 001


ico_bullpagr500Face à la menace Covid-19, les diverses réponses apportées par les Etats et les partenaires au secteur agricole ont permis de s’attendre au cours de la campagne agricole 2020-2021 à des progressions de 1,3% pour la production céréalière et de 3,7% pour la production de tubercules. Toutefois, la production céréalière prévisionnelle per capita connaîtrait une baisse de 1% comparativement à la campagne passée.

Les importations annoncées de céréales et autres produits alimentaires continue-ront de jouer un rôle crucial dans la disponibilité alimentaire de la région.Les récoltes en cours vont renforcer les stocks commerciaux sur les marchés. Cependant les effets de la Covid-19 et les perturbations qu’elle a induites provoquent des tensions sur les prix des produits agricoles notamment dans les zones déficitaires.

De façon globale les prix sont en hausse par rapport à la moyenne quinquennale (2016-2020) et cette tendance devrait se poursuivre dans les mois à venir.Le commerce intra-régional reste perturber par la fermeture des frontières terrestres. La situation alimentaire et nutritionnelle est en nette dégradation dans la région.

La malnutrition aiguë reste une préoccupation majeure. La plus part des pays sahéliens enregistrent des taux de malnutrition aiguë globale qui dépassent le seuil d’allerte de 10% (OMS).Pour la période d’octobre à décembre 2020, près de 16,7 millions de personnes sont en situation de crise alimentaire à pire (Phase 3 à 4 du CH).Cette population pourrait atteindre 23,6 millions au cours de la prochaine soudure (juin-août 2021) si des réponses appropriées ne sont pas mise en oeuvre.

Téléchargez le bulletin d’information_SAN_Sahel_AO_PAGRSANAD_001