Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

10ème CRP : le CILSS partage ses résultats aux acteurs et partenaires du développement


La 10ème session du Comité Régional de Pilotage (10ème CRP) des projets et programmes coordonnés par la CEDEAO, le CILSS et l’UEMOA ainsi que d’autres partenaires techniques et financiers s’est tenue du 22 au 30 mars 2021 par visioconférence.

Pour la 10ème session, les activités menées en 2020 et celles planifiées pour 2021 d’une trentaine de projets, programmes et initiatives ont été examinées par thématique. Ce sont huit (8) thématiques qui ont été passées en revue, à savoir : (i) élevage et pastoralisme ; (ii) pêche et aquaculture ; (iii) productivité et compétitivité agricoles ; (iv) adaptation de l’agriculture au changement climatique et agroécologie ; (v) environnement, (vi) forêts et conservation de la biodiversité ; (vii) gestion des pesticides, (viii) lutte contre les ravageurs des plantes ; résilience, sécurité alimentaire et nutritionnelle et renforcement des capacités institutionnelles et organisationnelles.

La réunion a été présidée par le Commissaire chargé de l’Agriculture, de l’Environnement et des Ressources en Eau de la CEDEAO, M. Sékou SANGARE. Plus de 118 acteurs et partenaires du développement agro-sylvo-pastoral et halieutique venant du CILSS, de la CEDEAO, de l’UEMOA, du ROPPA, du RBM, de l’APESS, de la Banque Mondiale, de l’Union Européenne, de l’AFD, de la Coopération suisse, du Club du Sahel, du Hub Rural, du CORAF, de l’USAID, des pays du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest ont répondu présents à ce rendez-vous annuel du partage des résultats et des expériences pour une mise en œuvre effective de l’ECOWAP et de la Politique agricole de l’UEMOA (PAU).

Le CILSS, bras technique de la CEDEAO et de l’UEMOA en matière de développement agro-sylvo-pastoral, coordonne ou est impliqué dans plus d’une vingtaine de programmes et programmes régionaux. Les équipes du CILSSont présenté les principaux résultats obtenus en 2020 et celles planifiées pour l’année 2021 sous les thématiques spécifiques de : l’élevage et du pastoralisme ; de l’adaptation de l’agriculture au changement climatique et de l’agroécologie ; de l’environnement; de la gestion des pesticides ; de la lutte contre les ravageurs des plantes ; de la résilience, la sécurité alimentaire et nutritionnelle et le renforcement des capacités. Ces thématiques s’inscrivent parfaitement dans le mandat du CILSS qui vise à donner un autre visage au Sahel dans ses interventions.

Les principaux défis ayant freiné l’atteinte de certains résultats ont été relevés. Il s’agit de l’avènement de la pandémie de la COVID-19 avec pour corollaire la fermeture des frontières terrestres et de l’interdiction des regroupements et l’accroissement de l’insécurité civile dans certains pays et au niveau transfrontalier.

Au terme de cette rencontre régionale, plusieurs recommandations ont été formulées à l’endroit des acteurs principaux de mise en œuvre des projets, relativement au renforcement : (i) de la synergie entre programmes et projets, (ii) de la capitalisation des résultats et à leur mise à l’échelle, (iii) du plaidoyer aux décideurs politiques, (iv) de la numérisation des actions et des interventions, etc.

A la cérémonie de clôture de cette 10ème édition du CRP, Dr Paul Ouédraogo, au nom du Secrétaire Exécutif, Dr Abdoulaye Mohamadou, a félicité tous les acteurs et partenaires pour les efforts déployés, malgré le contexte sanitaire et sécuritaire difficile, pour mener les activités sur le terrain. «Nous sortons de cette réunion avec des orientations réalistes et des suggestions réalisables et le CILSS s’est engagé à mettre en œuvre les recommandations formulées par tous les participants» a-t-il souligné. Il a remercié les commissaires en charge de l’Agriculture de la CEDEAO et de l’UEMOA pour leurs soutiens institutionnels et les représentants des partenaires techniques et au développement pour leurs appuis continus non seulement au CILSS mais aussi aux diverses populations rurales du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest.