Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

Projets sur le pastoralisme : les acteurs s’accordent sur une fiche harmonisée de collecte des données


Les acteurs et partenaires des projets sur le pastoralisme en Afrique de l’Ouest, sur l’initiative du PREDIP se sont retrouvés du 13 au 15 juillet 2021 à Lomé pour échanger et harmoniser la fiche de collecte des données sur les réalisations et les acquis des différentes initiatives.

Au regard de la configuration du montage et de la mise en œuvre du PREDIP par des institutions techniques sous la coordination globale du CILSS et des autres projets sur le pastoralisme en Afrique en Afrique de l’Ouest, il s’avère nécessaire de se doter d’une fiche de collecte uniforme des données générées sur le terrain.

Cette activité trouve son explication dans un constat, chaque acteur porteur d’une initiative développe sa propre méthodologie et ces outils de collecte de données souvent dans la même zone géographique auprès des mêmes acteurs. Au sein d’un même projet, chaque composante développe également sa propre démarche et conçoit ses propres outils de collecte de données.

L’absence d’un outil unique valable fait apparaitre cependant quelques difficultés telles que la fiabilité des données collectées pouvant remettre en cause leurs utilisations, est un défi à relever.

Par ailleurs, dans un souci de garantir la fiabilité des données collectées, il est apparu nécessaire d’harmoniser la méthodologie de collecte des données ainsi que des outils et d’envisager la mise en place d’un mécanisme consensuel de validation des données collectées avec la forte implication des différentes parties prenantes.

C’est dans l’optique d’échanger sur les grandes lignes du processus d’harmonisation de la fiche de collecte des données et de la mise en place d’un mécanisme de validation des données collectées, que les acteurs et partenaires étaient en atelier à Lomé.

Pendant trois jours, ils ont échangé sur les mécanismes et surtout le contenu des données et ont  développé un outil consensuel de collecte des données sur les infrastructures et aménagements pastoraux sur la base des outils de collecte des données développées par les différents projets (profils des projets et programmes, données sur les infrastructures physiques telles que points d’eau, marchandes, vétérinaires etc, dialogue et services tels que les cadres de concertation, plateforme d’innovations, inter-collectivité les Comités Nationaux de Transhumance, données sur les conflits etc., la santé animale).

Au total, une trentaine de participants composés d’experts techniques et de suivi-évaluateurs ont partagé les expériences et les savoirs pour élaborer une fiche qui facilitera la collecte des données mais permettra d’informer les partenaires et surtout les acteurs à la base que sont les agropasteurs sur les informations nécessaires à la pratique de leurs activités.

Cette rencontre était une suite de l’atelier de formation des acteurs et experts devant animer l’outil cartographique développé par la composante 5 du PREDIP/CILSS et arrimé au service régional d’information pastorale (SRIP) mis en œuvre le centre régional AGRHYMET de Niamey.

C’est pourquoi dans leurs adresses aux participants aussi bien à l’ouverture qu’à la clôture de cette rencontre régionale, Dr Ahmat HASSAN Moussa, Coordonnateur régional du PREDIP et Julien OTCHOTCHO, Secrétaire Permanent du Comité national CILSS du Togo, ont salué et encouragé les experts à donner le meilleur d’eux-mêmes pour que la fiche de collecte des données soit un outil non seulement consensuel mais aussi que les données collectées soient fiables et utilisables par les acteurs et les partenaires sur le terrain.