Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

P2RS/enquêtes conjointes SAN : la méthodologie améliorée à partir des expériences des pays


Les experts en Sécurité alimentaire et nutritionnelle (SAN) des pays d’intervention du Programme de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS) se sont retrouvés du 26 au 27 juillet 2021 à Bamako pour apprécier et capitaliser les résultats des enquêtes conjointes SAN basées sur le guide élaboré par la Task Force Nutrition du Comité Technique du Cadre Harmonisé avec l’appui financier de la BAD et de l’USAID.

En deux jours d’échanges, il s’est agi de partager les résultats des enquêtes conjointes réalisées dans les pays, de s’assurer de l’implication des parties prenantes et d’échanger sur les difficultés techniques rencontrées dans la mise en œuvre de la démarche proposée par le guide pendant les enquêtes réalisées.

Plus de 25 participants du Burkina Faso, de la Gambie, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Tchad, du CILSS et des structures partenaires comme le PAM et l’UNICEF ont partagé les résultats des enquêtes conjointes SAN conduites en 2020 et 2021 à travers les orientations fournies par le guide méthodologique.

Chaque pays a présenté les démarches utilisées pour conduire ces enquêtes qui ont été participatives. Les leçons apprises et surtout les défis et recommandations ont été relevés. On note que les enquêtes SAN ont permis dans les pays de faire travailler ensemble plusieurs spécialistes (nutritionnistes, sociologues, statisticiens, agronomes…) venant de plusieurs structures de l’Etat et des partenaires tout en contribuant à des économies d’échelle en terme financier. Les enquêtes conjointes SAN pourraient contribuer à réduire le nombre d’enquêtes qui ciblent souvent les mêmes ménages/enquêtés dans les pays.

A partir des expériences des pays, les participants ont recommandé un plaidoyer de haut niveau pour véritablement mener avec, de façon durable, des enquêtes conjointes SAN ; la création de la plateforme de collecte des données au niveau des pays et au niveau régional ; l’élaboration d’une fiche de capitalisation des expériences menées à l’issue des enquêtes conjointes SAN. Ils ont aussi proposé d’assurer une réelle implication de tous les spécialistes (nutritionnistes, statisticiens, sociologues…).

Les leçons apprises, les enseignements et les recommandations issus des enquêtes conjointes SAN des pays serviront à améliorer le guide régional.

Par ailleurs, certains résultats des enquêtes serviront à la programmation des activités de promotion de la nutrition pour la phase 2 du P2RS.

Plusieurs personnalités ont honoré de leur présence la cérémonie d’ouverture des travaux. Il s’agit du Coordonnateur du Programme Régional d’Appui à la Sécurité alimentaire et nutritionnelle, Dr Mahalmoudou HAMADOUN ; du Directeur Général de l’INSAH, Dr Mohamed Abdellahi EBBE ; du représentant des organismes en charge de la nutrition en Afrique de l’Ouest, Dr Sylvestre TAPSOBA, Chef de Nutrition Bureau UNICEF, Mali ; du Secrétaire exécutif adjoint du CILSS, Dr Paul OUEDRAOGO et du Secrétaire permanent du CONACILSS au Mali, M. Namori KEITA.

Elles ont toutes souligné l’importance de cette rencontre qui est une occasion d’échanger les expériences de mise en œuvre du guide dans les pays et relevé la valeur ajoutée du guide qui vise à aider les pays à collecter les données de nutrition dans les enquêtes pérennes des Etats (SA, EPA, sites sentinelles, etc.) afin d’assurer la disponibilité d’informations nutritionnelles pertinentes et de qualité pour l’analyse de l’insécurité nutritionnelle et alimentaire avec l’outil Cadre Harmonisé.

Lancé en 2016, le Programme de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS) a pour objectif sectoriel de contribuer à réduire la pauvreté et à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel. Il est financé par la Banque Africaine de Développement (BAD) pour une durée de 20 ans et coordonné par le CILSS. Le Programme est mis en œuvre à travers trois (3) composantes principales (Chaîne de valeur, Infrastructures rurales, Coordination et gestion) et ambitionne toucher directement environ 800.000 petits exploitants dans le secteur agro-forestier, pastoral et halieutique des 7 pays de la première phase : Burkina Faso, Gambie, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tchad.

La stratégie de développement de la résilience est axée sur le développement du pastoralisme, de l’irrigation, et des marchés régionaux d’intrants et de produits agricoles ainsi que le renforcement de capacités d’intervention des institutions privées, publiques et communautaires du secteur agricole.

Près de cinq années de mise en œuvre, la première phase du P2RS est en cours d’achèvement avec à son actif beaucoup d’acquis dont le guide d’enquêtes conjointes SAN. Ce document de référence vient ainsi répondre aux attentes des états et des partenaires de la SAN pour une meilleure collecte des données de nutrition dans les enquêtes agricoles ou les enquêtes de sécurité alimentaire pour l’alerte précoce.


Pour plus d’informations, contacter :

 Mr Massaoud WILLIAMS : massaoud.wiliams@cilss.int  et

 Mme Djénéba TAPSOBA : djeneba.tapsoba@cilss.int

Site Web : www.p2rs.cilss.int