Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

Lancement des travaux de construction du futur siège de l’INSAH par le Premier Ministre du Mali


Le Secrétaire Exécutif du CILSS à côté du Premier Ministre du Mali pour le lancement des travaux de construction du futur siège de l’INSAH


Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, M.Choguel Kokalla Maïga a consulté les publications scientifiques de l’INSAH avant de procéder au lancement, ce vendredi 12 novembre 2021, à Sotuba, les travaux de construction du siège de l’Institut du Sahel (INSAH/CILSS).

Dans une interview qu’il a accordée à la presse, le Premier ministre a rappelé que le Gouvernement avait pris l’engagement de doter l’INSAH d’une infrastructure digne de ce nom. Le lancement des travaux est l’Illustration parfaite de cette volonté a conclu M.Maïga

Dans son intervention, le ministre du Développement rural M. Modibo Keita a annoncé que le nouveau siège de l’Institut du Sahel comportera notamment 50 bureaux, répartis sur trois niveaux, une grande salle de réunion de 200 places et une grande salle de bibliothèque avec un espace de stockage, d’archivage et de lecture pour un coût total de l’investissement est évalué à près de 3 milliards de FCFA, financé exclusivement par le budget d’Etat du Mali a ajouté M. Keita.

Pour le Secrétaire Exécutif du CILSS, Dr Abdoulaye Mohamadou, c’est un grand honneur et un agréable plaisir pour lui de participer, au nom du Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS), de son personnel et à son nom propre, à cette cérémonie solennelle de pose de la première pierre de l’édifice du nouveau siège de l’Institut du Sahel (INSAH), basé ici à Bamako, au Mali. C’est ainsi qu’il rappelle en ces termes que l’Institut du Sahel est un outil de coopération et d’action régionale qui a pour mandat de coordonner, d’harmoniser et de promouvoir les actions de recherche et de formation continue dans les domaines : de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, des transferts de technologies, de la gestion des ressources naturelles, de l’environnement, des changements climatiques, des pesticides, de la protection des végétaux, des réglementations sur les intrants agricoles et biotechnologies, de population et développement, du dividende démographique et politiques de population, du genre et de l’autonomisation des femmes et des jeunes, des migrations, du commerce et de la dynamique des marchés.

Il poursuit son intervention en remerciant vivement son Excellence le Président de la Transition du Mali, Col Assimi GOITA, le Premier Ministre, Dr Choguel Kokalla MAIGA, et son gouvernement, pour tous les efforts consentis en faveur de l’INSAH et du CILSS depuis la création de notre organisation commune, le CILSS.  Avant de terminer son propos, Dr Abdoulaye Mohamadou a tenu à souligner que  depuis la création de l’INSAH, les coûts de location de l’immeuble qui abrite le siège de l’INSAH ont été intégralement pris en charge par le Mali ; que le Mali paye régulièrement ses contributions annuelles au CILSS et n’hésite pas faire des contributions spéciales chaque fois que nécessaire. Le Mali aujourd’hui, a attribué gratuitement au CILSS ce valeureux et grand site de 3 ha  qui abritera définitivement le nouveau siège  de l’INSAH et dont vous  nous faites l’honneur  de  poser  la première pierre de  son édifice aujourd’hui que je rappelle également  que  les coûts de construction de ce siège sont  supportés par le Mali et je vous en remercie chaleureusement au  nom du CILSS et de tous ses Etats membres.

C’est ainsi que termine le séjour du SE du CILSS au Mali. On peut noter une visite très riche en évènements et qui a atteint tous ses objectifs à savoir entre autres :

  • l’audience auprès des hautes autorités du pays avec la participation de la délégation aux obsèques de Madame Cissé Mariama Sidibé, première femme SE du CILSS et première femme Premier Ministre ;
  • des visites et prises de contact avec certaines organisations et institutions comme l’IRD, l’ICRISAT, … etc. en vue d’une relance de la coopération avec ces organisations ;
  • des rencontres avec les cadres et le personnel de l’INSAH ;
  • et pour clore la mission avec cette cérémonie haut niveau de lancement des travaux de construction du futur siège de l’INSAH.