Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

Présentation du Centre Régional AGRHYMET

IMG_8547

Créé en 1974, le Centre Régional AGRHYMET est une institution spécialisée du Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) regroupant treize pays qui sont : Bénin, Burkina Faso, Cap Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad et le Togo. C’est un établissement public inter-étatique doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière. Il a un statut international avec siège à Niamey au Niger.

Le Centre Régional AGRHYMET a pour objectifs principaux :

  • de contribuer à la sécurité alimentaire et à l’augmentation de la production agricole dans les pays membres du CILSS et de la CEDEAO
  • d’aider à l’amélioration de la gestion des ressources naturelles de la région du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest

En assurant l’information et la formation des acteurs du développement et de leur partenaire dans les domaines de l’agro-écologie au sens large (agro-climatologie, hydrologie, protection des végétaux,…). C’est un outil à vocation régional, spécialisé dans les sciences et techniques applicables aux secteurs du développement agricole, de l’aménagement de l’espace rural et de la gestion des ressources naturelles

Au fil des années, le Centre AGRHYMET s’est affirmé comme un centre régional d’excellence en matière de :

  • formation des cadres des pays du Sahel et d’ailleurs
  • suivi agrométéorologique et hydrologique au niveau régional
  • statistiques agricoles et de suivi des cultures
  • banques de données régionales
  • gestion et de diffusion de l’information sur le suivi des ressources naturelles au Sahel
  • documentation sur : l’agrométéorologie, la protection des végétaux, le suivi de l’environnement, la désertification, la gestion des ressources naturelles, etc.
  • maintenance des instruments météorologiques et des équipements électroniques
  • renforcement de la coopération inter-Etats à travers l’échange de méthodologie et technologies.

 

C’est à ce titre que les cadres du Centre sont de plus en plus sollicités par des organismes bilatéraux et multilatéraux. (USAID, FAO, OMS, IRD, CIRAD, …) et qu’il prend part, en relation avec le CILSS, aux rencontres internationales liées à la sécurité alimentaire, au développement durable, à la gestion des ressources naturelles et à la lutte contre la désertification.