Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

Une situation alimentaire et nutritionnelle préoccupante au Sahel et en Afrique de l’Ouest fortement affectée par les effets conjugués des crises sécuritaires, sanitaires et de l’inflation


«Avis sur la situation alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l’Ouest

concertation RESTREINTE PREGEC, Cotonou, 17-18 juin 2021 »

Les participants à la réunion restreinte du dispositif régional de Prévention et de Gestion des Crises (PREGEC) au Sahel et en Afrique de l’Ouest, tenue les 17 et 18 juin 2021 en présentielle et par vidéoconférence à Azalaï Hôtel de la Plage de Cotonou (Bénin), font les constats suivants :

La situation alimentaire et nutritionnelle demeure préoccupante dans l’ensemble des pays sahéliens et le Nord du Nigeria affectés par l’insécurité civile liée aux conflits armés et le banditisme ; une situation engendrant des flux importants de personnes déplacées internes (5,2 millions). Par ailleurs, les difficultés économiques que connaissent le Libéria et la Sierra Léone ces dernières années rendent la situation alimentaire et nutritionnelle très précaire dans ces deux pays ; cette situation vient d’être confirmée par les missions conjointes d’évaluation rapide conduites dans au Libéria et en Sierra Léone en début du mois de juin. Selon les analyses avec le Cadre Harmonisé conduites dans l’ensemble des pays de la région hormis le Cabo Verde, près de 27 millions de personnes sont en insécurité alimentaire et nutritionnelle en cette période de soudure. La situation risque de se dégrader davantage à cause des hausses des prix des denrées alimentaires observées en cette période d’intenses activités agricoles. Par ailleurs, 67 millions de personnes sont en situation de pression (Phase 2 du Cadre Harmonisé), qui méritent une attention particulière, pour ne pas basculer en situation de crise au cours de cette période de soudure.